ICI, les différents cours de Modia en accès direct:
Livre d'or

 

 

MODIA
Un site pour étudier et vivre
le judaisme, le Talmud et la Torah.

 

SUR CE LIEN-CI, préparation mondiale de téchouva de tous les Juifs, où qu'ils soient, à la fête d'Esther
par la clarté du Livre d'Esther à la lueur du Livre d'Amos

Il ne s'agit pas seulement de jeûner ou de prier, c'est bien plus !



Cette étude est réalisée affectivement en hommage à Yoel Touboul, zal, un des trois premiers assistants à la création de Modia voici 10 ans. Il vient d'être enterré dans la ville sainte de Jérusalem. Que votre étude apporte aussi bénédictions à son épouse, sa fille, et à sa famille, très éprouvés; et que sa néchama vivante soit toujours canal de bénédiction présente pour eux.


Simple à comprendre:


1.
A Pourim, le peuple juif fut sauvé de la destruction en Perse (ou Iran)  parce que le peuple accepta enfin la Torah vécue avec sincérité. En effet, la Torah est Torate 'hayim, Torah de vie. Elle est l'enseignement clair du don de vie que le Créateur a remis à tous les fils d'Adam et plus particulièrement aux fils d'Israël comme enseignants et canaux de cette bénédiction de savoir et de vie. Sans jamais aucune volonté de dominer, ni de convertir. "Vivre selon la Torah" apporte vie individuelle et collectives bonnes aussi bien dans le peuple juif qu'avec les voisins et peuples du monde entier. Automatiquement, car c'est l'ordre existentiel des dynamiques de la Création.

2.
Chaque fois que le peuple juif ne vit pas cela, il donne donc par lui-même à ses propres forces contraires et destructrices, par son exemple, le pouvoir de le détruire. Et il libère chez les ennemis, la rage de destruction totale envers lui, de même qu'ils le font entre eux alors.

3.
Nous faisons toujours semblant de ne pas comprendre.

4.
Nous avons tous les dossiers historiques de ces trois points dans la Torah et dans tous les dossiers historiques analysés pour nous par les Prophètes, en particulier le dossier flagrant de l'histoire du peuple juif au temps d'Esther, de Mordékhaï et du Roi de Perse. Ceux-ci ont demandé au peuple juif de faire "téchouva, retour", pas seulement de falsifier encore une fois comme si on leur demandait seulement de "jeûner collectivement", pas seulement "prier collectivement" mais "changer" véritablement. Le peuple le fitpour la premiè!re fois et se sauva. Bien plus, le Roi de Perse, Roi des rois (en toute logique) devint alors le défenseur des Juifs envers les peuples environnants qui étaient encore dans la dynamique nocive précédente et il leur ordonna de ne plus nuire aux Juifs mais de les laisser vivre sur la terre d'Israël et il ordonna à tous les Juifs de retourner vivre à Jérusalem.

5.
La Torah est donc simple et claire et son application concrète et historique dans le Livre d'Esther l'est également, comme une preuve indéniable. Donc, quand nos Sages nous ont prescrit de revivre chaque année le processus du Livre d'Esther, ce n'est pas pour en faire un carnaval, ni une fête simplement d'envoi de cadeaux aux amis, ni une journée collective seulement de jeûne, ni une journée collective seulement de prières. C'est, comme l'enseigne Mordékhaï dans le Livre d'Esther, pour faire une "téchouva-retour" complète et concrète qui comporte les points vécus dans le Livre d'Esther. Tous les points sans exeption,  sinon c'est falsification avec ses conséquences encore plus graves.

6.
Ne pas faire cela, c'est pis que toute la situation précédente, car c'est donc falsification claire et délibérée de la Torah, hypocritement. Et les conséquences seront encore plus désastreuses, cette fois-ci encore. C'est contre ce type de falsification toujours bien organisé socialement, intellectuellement, personnellement, que les Prophètes (Ce n'est pas "mon" opinion) luttent, crient leurs avertissements par amour de leur peuple, et leur annoncent la catastrophe vers laquelle ils se précipitent par eux-mêmes en vivant richement ou non parmi les peuples, en flattant les pouvoirs étrangers, en passant leur temps en organisations locales et lobbies d'honneur, en louangeant Israël de loin, en lui accordant parfois un voyage, en faisant semblant de ne pas comprendre pourquoi il y a l'antisémitisme et les guerres répétitives d'extermination contre Israël et son peuple, en accusant D.ieu de "silence" (comme des époux qui tromperaient, boiraient, se prostitueraient et accuseraient D.ieu d'apporter aux enfants la ruine et la mort et la haine de l'entourage). Et cela s'aggrave car chaque année car il a eu une fois de plus le cadeau de pourvoir ré-étudier le Livre d'Esther et une fois de plus, on n'en n'a rien fait pendant et après, sinon une "religion" rituelle, des communautés s'enfermant en sectes fermées et méprisant les autres contrairement à l'enseignement des prophètes, en étant indifférents aux scandales d'injustices sociales (le tiers des enfants d'Israël sont sous le seuil de pauvreté actuellement et ne mangent pas à leur faim, la non-éducation collective), mentant effrontément en déclarant que tout va bien car il y a les progrès scientifiques d'Israël, la preuve de l'enrichissement mondial par l'intelligence juive, cachant les scandales de la jeunesse non éduquée et dérivant vers l'alcool, la violence, les scandales familiaux qu'on ne peut plus cacher dans les milieux s'auto-déclarant les seuls toraïques, le besoin drogué de plaire aux nations et d'y briller, etc.

7.
Alors, quelle est "cette téchouva" à laquelle nous confronter sans aucun compromis le Livre d'Esther? Ils l'ont appris de Amos, le premier des Prophètes, qui les a précédés chronologiquement. Et ils exhortent à "revenir" à cet ordre bon, simple, vital. Amos fustige les hypocrisies religieuses et sera le modèle de tous les prophètes. Relié au Livre d'Esther, il est intéressant de voir que cette tradition a été gardée dans la Perse et le poète iranien Hafiz ou Hafez du 12e siècle, connu par tous les Iraniens qui savent par coeur ses poèmes et ont tous son livre qu'ils examinent constamment  pour comprendre leur existence, a la même caractéristique de fustiger les hypocrisies religieuses. Depuis Esther, l'union profonde du peuple juif et du peuple persan sont restés uniques au monde en qualité spirituelle et c'est une message optimiste pour l'avenir.
Définition de sa téchouvah : c'est un retour complet et effectif et sincère à une vie interne et externe selon la Torah. Cela est donc avant tout une gestion de notre tendance à nous mentir, à la violence personnelle, de l'auto-destruction, un remodelage complet de la personnalité, une nouvelle image de soi et représentation de soi. c'est le mouvement personnel sincère de retour à l'identité juive individuelle ou collective à travers le judaïsme traditionnel. Ce retour inclut le retour à la loi morale universelle et aux prescriptions morales et rituelles de la Torah. Mais, justement, Amos et tous les Prophètes nous dévoilent la colère du Créateur devant ceux qui font croire au peuple que l'essentiel est l'application de rites, de se fermer les yeux sur la fraternité et les besoins d'autrui: c'est au yeux des Prophètes une anti-Torah et il avertissent que D.ieu en conséquence détruira l'édifice des prières et des sacrifices en autorisant les voisins et les peupels du monde à devenir des ennemis contre ce peuple qui choisit de falsifier la Torah. Le message semble cruel: il ne l'est pas, c'est le mensonge qui est cruel. Or, il persèvère  malgré tous les désastres historiques. Et on continue à parader et à haïr. Lisons donc le texte bref du prophète Amos sur lequel se base le Livre d'Esther.

8.
Il faut lire ce livre d'Amos pendant la journée du jeûne d'Esther pour avancer vers une téchouva droite, et qui sauvera le peuple d'Israël.

9.
Qui est Amos? Et qu'a-t"il écrit? Vous trouverez ci-dessous le texte intégral de son livre.

Amos a vécu pendant le règne de Ouzziah, Ozias, également appelé Azaria, roi de Juda (qui régna de 783-742 avant J.-C.), et de Jéroboam II, roi d'Israël; fils de Yoach, (qui régna de 786-745). Lisez les chapitres 14 et 15 du 2e Livre des Rois sur cette époque.
Il naquit dans la ville de Judée, de Tekoa, près de Bethléem (cette région que les nations actuelles et leurs collaborateurs juifs veulent enlever du territoire historique juif, disant mensongèrement que les Juifs en font une occupation due à la Choa germanique. Téqoa est une localité de Sages (II Samuel 14, 2-21).
Amos était un berger,noqed , s'occupant de troupeaux de brebis et vaches et de plantation d'arbres (voyez  Amos 7,14-15 et II Rois 3,4). Il dit avoir reçu un commandement divin d'aller au temple israélite à Béthel. Il apparait très au courant de la vie sociale et politique et religieuse des dites "élites" du peuple. Une fois là, deux ans avant un immense tremblement de terre, il se mit à fulminer contre les erreurs populaires et religieuses et politiques de son époque et fut expulsé par le grand prêtre, Amatsia qui le dénonce aux autorités (chapitre 7). Il annonce les guerres, les destructions des palais et villes et entreprises florissantes, puis l'exil qui serait la conséquence logique de ces erreurs immorales et cela se réalisa. Cet enseignement nous vise tous directement car tous les Juifs qui vivent en Israël se reconnaitront dans ce texte et également tous les juifs de la diaspora: jusqu'au mot "galoute" désignant la dispersion et qui vient de ce prophète Amos au verset 5,5.
Cette connaissance était vivante chez le pionner très âgé de l'Etat d'Israël, Yossef Burg, député, signataire de la Déclaration d'Indépendance. Peu de temps avant son décès, j'étais assis à sa gauche à la tribune où il présidait un Congrès des rabbins de France à Jérusalem, pour la première fois (ayant simplement animé un groupe de travail). Je frissonne encore de vous le raconter. Quelqu'un lui remet alors en mains l'invitation pour le "Diner de Gala" qui aura lieu ce soir même. Il dit "merci" au micro et cet homme connu de tous pour sa spiritualité, son amour de chacun dans le peuple, sa délicatesse infinie et son humour, dit "ce n'est pas diner de gala mais diner de galoute". La salle des rabbins éclate de rires et d'applaudissements devant son humour. Il reprend avec un ton chargé davantage encore de délicatesse et d'amour: "vous ne m'avez pas compris, ce n'est pas Diner de gala mais de galoute". Réapplaudissements frénétiques devant un tel humour. Il reprend la parole délicatement et dit: "c'est triste". Silence subit dans la salle qui commence à comprendre le message prophétique. J'ai encore les larmes aux yeux de sa peine profonde qu'il transmettait avec succès. A-t'il été compris en fait? Dieu seul le saura.
(N'oublions jamais ces enseignements et ne disont pas à nouveau que ce serait par le "silence de Dieu" alors que le message d'Amos est "mathématiquement" causé par nos erreurs obstinées aussi bien en Israël qu'en diaspora. Ce n'est en rien de l'histoire ancienne ces dynamiques mathématiques.
Si vous avez bien lu Amos et la structure de son livre très court, vous connaissez en abrégé tous les prophètes.
Son seul écrit fut conservé et transmis par la tradition orale et placé au début des 12 livres des dits "petits Prophètes", en raison de la brièveté de leurs textes. Sa place est éminente car les autres Prophètes ne font, en réalité que reprendre exactement la structure de ce qu'il a écrit en seulement 9 brefs chapitres.
En voici la structure en 4 parties pour mieux saisir le livre lors de votre lecture ci-dessous: d'abord chapitre 1 à 2,6. Puis, seconde partie jusqu'à 6,14. Troisième partie, jusque 9,6. Quatrième partie jusquà la fin. Je laisse à votre intelligence la capacité de les caractériser.

A ceux qui penseraient que ce prophète d'amour et ne voyant que les exigences d'amour dans toute la Torah et n'insiste pas sur les multiples occupations qui définissent le permis et le défendu dans les rites quotidiens et insiste sur la justice sociale,
aurait oublié les mitsvotes qui forment une part majeure de la préoccupation quotidienne de ceux que l'on forme à la téchouva,
ils n'ont qu'à lire la page 24a du Traité Makkote du Talmud de Babylone et ils liront ceci:
"Ribbi Simlaï dit qu'il y a 613 commandements ou misvotes à accomplir
, David les a résumés en 11; Isaïe en 6, le  prophète Mikha en 3; et Isaïe à nouveau en deux: "observez ce qui est droit et pratiquez la tsédaqa (56,1); et Amos les résuma en un seul: "dirchouni vi'hiyou"  "recherchez moi avec exigence, exigez-moi et vous vivrez, vivez" (5,4).

Amoss vise autant ceux qui vivent sur le sol d'Israël que les autres qui vivent en diaspora: "Malheur à vous, vous qui vous croyez en sécurité à Sion, et à vous si pleins de tranquillité sur le mont de Samarie, et à vous qui formez l'élite de la première des nations et attirez à vous la maison d'Israël". Tous sont visez l) et ceux qui exigent des autres le respect envers leur statut et envers leur réussite. Le peuple d'Israël est en cela tellement bien décrit en ses défauts constants qui n'ont guère évolués: et résultats l'antisémitisme, la dispersion, la misère inadmissible en même temps que les élites riches et distribuant une tsédaqa qui ne change rien au système.

Pour comprendre enfin la force de cette prophétie exigeante, nous en trouvons la confirmation dans... le Coran, mais oui. Alors que bien souvent il  fustige les erreurs et comportements des Juifs et en tire des conclusions terribles (guerre mais aussi perte de l'élection, ce qui n'est pas la conception de la Torah), il déclare ceci également qui voit dans le "retour, la téchouva" des Juifs revenant sur la terre d'Israël, le signe des temps messianiques; il faut citer ce passage si important pour en finir par nous-mêmes avec ces faux conflits dont les prophètes nous on donné la clée présentée par la Torah.
Lisant le Coran et ses commentaires, en arabe et, en vivant sur place en Israël tous ces événement fous de notre peuple au milieu des nations qui nous jalousent, je pense souvent à la 18e sourate, celle de la caverne qui fait parler ainsi D/ieu envers nous: "Ils n'en ont aucun savoir, pas plus que leurs ancêtres. Quelle énormité sort ainsi de leurs bouches puisqu'ils ne disent que des mensonges. Peut-être vas-tu te tuer de chagrin à leur suite s'ils n'ajoutent pas foi à ce discours. (Pourtant) Nous avons fait de ce qui est sur terre une parure pour elle (c'est bien en cette beauté que nous voyons autour de nous la terre d'Israël et Jérusalem)". Et dans le verset 104 de la sourate précédente du Voyage nocturne, il est dit encore plus explicitement ce que tous devrait  se souvenir dans le conflit actuelt:
Waqulna min baAAdihi libanee isra-eelaoskunoo al-arda fa-itha jaa waAAdu al-akhiratiji/na bikum lafeefan
traduction: "Nous avons dit après lui (Moché) aux fils d'Israël: habitez la terre (phase de la dispersion des Juifs, ndlr) et lorsque la vie finale (le monde à venir, ndlr) arrivera à son terme prédestiné, nous vous ferons venir en groupes hétérogènes". Et je vous montre maintenant le commentaire du Dr Salah Ed-Dine Kechrif publié en 1984 à Beyrouth sur ce dernier mot : "le mot lafeefan -en groupes hétérogènes- veut dire une masse de gens d'espèces diverses où se cotoient les bons et les mauvais et les races les plus variées. Dans ce verset vraiment prophétique puisqu'il est bien dit 'après Moïse', le lieu de fixation des fils d'Israël n'est pas précisé. Il est simplement désigné par 'la terre'. Cela peut dire aussi bien signifier toute le terre et c'est la diaspora qui a fait que pas un seul pays au monde n'ait pas sa minorité juive. Cela peut désigner aussi l'Etat actuel d'Israël qui annonce en même temps, toujours d'après ce verset, que la fin du monde n'est plus très lointaine. Sans être nous-même prophète, tout porte à croire que cette terre n'a plus bien longtemps à vivre. N'est-il pas remarquable que cet Etat d'Israël soit peuplé de tous les spécimens de la race humaine et que le verset nous parle de 'groupes hétérogènes'. Or, au temps de Moïse, les Juifs formaient une race homogène." (Fin de la citation du Dr Salah Ed-Dine Kechrif, sans en avoir modifié un seul mot).

N'oublions jamais que les événements donnèrent raison à Amos, contre l'assurance de tous establishments religieux dominateurs. Mais, hélas, jusqu'à maintenant, le prophète Amos -objet de l'enseignement de Mordékhaï et d'Esther- n'a pas été écouté ni entendu. Cela dépend donc strictement et simplement de chacun de nous, une génération nouvelle de Juifs et de Juives. Car jamais les promesses de D.ieu ne sont abolies, contrairement à ceux qui ont tôt fait de l'affirmer et de vouloir changer la parole de D.ieu pour dire qu'il aurait manqué à Sa parole et s'attribuer ainsi, croient-ils, la place du peuple juif.

 

 


LIVRE DU PROPHETE AMOS:


Premier chapitre:

1 Paroles d'Amos, un des éleveurs de troupeaux à Tékoâ, qui prophétisa sur Israël durant le règne d'Ouziah, roi de Yéhouda, et de Yaravéam, roi d'Israël, deux ans avant le tremblement de terre.

2 Il dit: "Hachém rugit de Tsione, de Yérouchalayim il fait entendre sa voix: les pacages des bergers en sont assombris, le sommet du Carmel en est desséché."
3 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime de Damésséq (Damas), je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils ont foulé le pays de Gilâd avec des herses de fer.
4 Aussi déchaînerai-je le feu contre la maison de 'Hazaël, pour qu'il dévore les palais de Ben-Hadad.
5 Je briserai les verrous de Damésséq, j'exterminerai les habitants de Biqâte-Avén (Val de Perversité) et le porte-sceptre de Béit Edén (la maison de Délices). Le peuple d'Aram ira en exil à Kirah, dit Hachém."
6 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime de Âza (Gaza), je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils ont déporté des exilés en masse pour les livrer à Edom.
7 Aussi déchaînerai-je le feu contre les murs de Âza (Gaza), pour qu'il en dévore les palais.
8 J'exterminerai les habitants d'Achdod et le porte-sceptre d'Achkélone; je dirigerai ma main contre Ekrone, pour que périsse le reste des Pélichtim (Philistins), dit le Seigneur Hachém."
9 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime de Tsor (Tyr), je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils ont livré des captifs en masse à Edom, sans se souvenir de la fraternelle alliance.
10 Aussi déchaînerai-je le feu contre les murs de Tsor (Tyr), pour qu'il en dévore les palais."
11 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime d'Edom, je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'il a poursuivi son frère avec l'épée, étouffant toute pitié; parce que sa colère ne cesse de faire des victimes, et qu'il se complaît dans une haine sans fin.
12 Aussi déchaînerai-je le feu contre Âmone (Têmâne), pour qu'il dévore les palais de Botsra."
13 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime des fils d'Ammon, je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils ont éventré les femmes enceintes de Gileâd, en vue d'étendre leur territoire.
14 Aussi mettrai-je le feu aux murs de Rabba, pour qu'il en dévore les palais, au milieu des cris de guerre, au jour du combat, au milieu de la tempête, au jour de l'ouragan.
15 Malcom ira en exil, lui et ses dignitaires, tous ensemble, dit Hachém."

Deuxième chapitre:

1 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime de Moab, je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'il a brûlé les ossements du roi d'Edom jusqu'à les réduire en chaux.
2 Aussi déchaînerai-je le feu contre Moab, pour qu'il dévore les palais de Qériote. Moab périra dans le tumulte, au milieu des cris de guerre, au son de la trompette.
3 J'exterminerai les juges de son sein, et je frapperai à mort tous ses chefs, dit Hachém."
4 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime de Yéhouda, je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils ont méprisé la Torah de Hachém et violé ses statuts, parce qu'ils se sont laissé égarer par leurs mensongères idoles, que leurs pères eux-mêmes avaient suivies.
5 Aussi déchaînerai-je le feu contre Yéhouda, pour qu'il dévore les palais de Jérusalem."
6 Ainsi parle Hachém: "A cause du triple, du quadruple crime d'Israël, je ne le révoquerai pas, [mon arrêt]: parce qu'ils vendent le juste pour de l'argent et le pauvre pour une paire de sandales.


7 Ils convoitent jusqu'à la poussière du sol répandue sur la tête des malheureux, ils font dévier la route des humbles.
Le fils et le père fréquentent la prostituée, outrageant ainsi mon nom sacré.
8 Ils s'étendent, près de chaque autel, sur des vêtements pris en gage, et le vin provenant des amendes, ils le boivent dans le temple de leurs dieux.
9 Et c'est moi pourtant qui ai détruit pour eux l'Amorréen, dont la stature égalait celle des cèdres et la vigueur celle des chênes; et j'ai anéanti ses fruits dans les airs, ses racines dans le sol! 10 Et c'est moi qui vous ai retirés du pays d'Egypte, qui vous ai dirigés dans le désert quarante années, pour vous mettre en possession du pays de Emori (l'Amorréen).
11 Et c'est parmi vos fils que j'ai suscité des prophètes, parmi vos adolescents des Nézirim (les Naziréens)! N'en est-il pas ainsi, fils d'Israël? dit Hachém.
12 Mais vous avez forcé les Naziréens à boire du vin, et aux prophètes vous avez fait défense de prophétiser!
13 Eh bien! je vais vous écraser sur place comme un chariot chargé de gerbes écrase [le sol].
14 La fuite deviendra impossible au plus agile, le plus fort ne pourra déployer sa force, ni le plus vaillant sauver sa vie.
15 L'archer ne tiendra pas ferme, l'homme aux pieds légers ne pourra échapper; ni le cavalier sur son cheval assurer son salut.
16 Le plus brave parmi les guerriers s'enfuira nu ce jour-là, dit Hachém.


Troisième chapitre

1 Ecoutez cette parole que prononce Hachém sur vous, enfants d'Israël, sur toute la famille que j'ai retirée du pays d'Egypte! La voici:
2 "C'est vous seuls que j'ai distingués entre toutes les familles de la terre, c'est pourquoi je vous demande compte de toutes vos fautes.
3 Deux hommes marchent-ils de concert, s'ils ne se sont pas entendus d'avance?
4 Le lion rugit-il dans la forêt, s'il ne tient une proie? Le lionceau grince-t-il du fond de sa tanière, s'il n'a fait une capture?
5 Le passereau tomberait-il dans le piège dressé sur le sol, si le piège ne l'attendait? Et le piège se soulèverait-il de terre, s'il n'avait fait une prise?
6 La trompette sonnera-t-elle dans une ville sans mettre le peuple en émoi? Un malheur atteindra-t-il la cité, si Hachém n'en est l'auteur?
7 Ainsi le Seigneur Hachém n'accomplit rien qu'il n'ait révélé son dessein à ses serviteurs, les prophètes.
8 Le lion a rugi: qui n'aurait peur? Le Seigneur Hachém a parlé: qui ne prophétiserait?
9 Faites une proclamation près des palais d'Achdod, près des palais du pays de Mitsrayim (Egypte), dites: "Venez tous ensemble sur les monts de Chomrone (Samarie), venez voir les grands désordres qui y règnent et les violences qui s'y commettent.
10 Ils ne savent pas agir avec droiture, dit Hachém, eux qui entassent dans leurs palais les produits de la rapine et de l'oppression!"
11 Eh bien! dit le Seigneur Hachém, c'est l'ennemi! Il enserre le pays, il te dépouillera de ta puissance, tes palais seront pillés.
12 Ainsi parle Hachém: "De même que le berger n'arrache de la gueule du lion que deux pattes ou un bout d'oreille, ainsi seront sauvés les enfants d'Israël qui, à Chomrone (Samarie), sont assis aux angles des lits et sur des tapis de Damésséq (Damas).
13 Ecoutez et rendez-en témoignage à la maison de Yaâqov (Jacob), dit le Seigneur Hachém, Hachém-Tsévaote:
14 Le jour où je punirai Israël pour ses péchés, je sévirai contre les autels de Béthel: les coins de l'autel seront abattus et tomberont à terre.
15 Alors je ferai crouler le palais d'hiver sur le palais d'été, les maisons d'ivoire seront ruinées, et c'en sera fini des habitations imposantes, dit Hachém."

Quatrième chapitre:

1 Ecoutez cette parole, génisses de Bachane, vivant sur la montagne de Chomrone (Samarie), vous qui opprimez les pauvres, écrasez les indigents, qui dites à vos maris: "Apportez, que nous puissions boire!"
2 Le Seigneur Hachém l'a juré par sa sainteté: Voici que des jours vont venir où l'on vous enlèvera, vous, avec des harpons, et vos enfants avec des hameçons de pêche!
3 Vous vous échapperez par les brèches, chacune droit devant elle, et vous chercherez un refuge dans le 'Hermone, dit Hachém.
4 Allez à Béthel, ce sera un péché de plus; à Ghilgal, ce sera un péché de plus encore; apportez chaque matin vos sacrifices, tous les trois jours vos dîmes.
5 Brûlez vos offrandes de reconnaissance consistant en pain fermenté. Publiez, faites sonner haut vos dons volontaires, puisque vous aimez tout cela, maison d'Israël, dit le Seigneur Hachém.
6 En revanche, Moi je vous ai coupé les vivres dans toutes vos villes, je vous ai privés de pain dans toutes vos demeures, et pourtant vous n'êtes pas revenus à Moi, dit Hachém!
7 C'est moi aussi qui vous ai refusé la pluie durant les trois mois qui précèdent la moisson; j'ai fait pleuvoir sur telle ville et je n'ai pas fait pleuvoir sur telle autre. Tel champ a reçu la pluie, tel autre n'ayant pas été arrosé, s'est desséché.
8 De la sorte, deux ou trois villes se sont rendues dans une autre ville, lui demandant de l'eau à boire, sans pouvoir étancher leur soif, et pourtant vous n'êtes pas revenus à Moi, dit Hachém!
9 Je vous ai éprouvés par la rouille et la nielle, vos nombreux jardins, vos vignobles, vos figuiers et vos oliviers, la sauterelle les a dévorés, et pourtant vous n'êtes pas revenus à Moi, dit Hachém!
10 Je vous ai envoyé une véritable peste de Mistrayim (Egypte), J'ai fait périr vos jeunes gens par le glaive en même temps que vos chevaux furent capturés, J'ai fait monter à vos narines l'odeur fétide de votre camp, et pourtant vous n'êtes pas revenus à Moi, dit Hachém!
11 J'ai opéré des ruines parmi vous, rappelant la catastrophe dont Dieu frappa Sdom (Sodome) et Âmorah (Gomorrhe); vous étiez comme un tison arraché du feu, et pourtant vous n'êtes pas revenus à Moi, dit Hachém!
12 Eh bien! Voici comment J'agirai avec toi, Israël et puisque Je veux te traiter de la sorte,

Prépare-toi, ô Israël, à te présenter à ton Dieu, Hikone liqrate Eloékha Israël:

13 Car c'est Lui qui a formé les montagnes et créé le vent; c'est Lui qui révèle à l'homme sa propre pensée, qui change l'aurore en ténèbres, qui marche sur les hauteurs de la terre. Hachém, Hachém-Tsévaote, tel est Son nom.

Cinquième chapitre:

1 Ecoutez cette parole que Je prononce à votre sujet comme une complainte, ô maison d'Israël!
2 "Elle est tombée et ne peut plus se relever, la vierge d'Israël, elle est étendue sur son sol, et personne ne la redresse."
3 Oui, ainsi parle le Seigneur Hachém: "La ville qui mettait en campagne mille [hommes] n'en conservera que cent; celle qui mettait en campagne cent [hommes] n'en conservera que dix à la maison d'Israël."
4 Eh bien! ainsi parle le Hachém à la maison d'Israël: "Dirchouni vi'hiyou, Recherchez-Moi et vous vivrez!"
5 Mais ne vous enquérez pas de Béthel, n'allez pas à Ghilgal, ne passez point à Bersabée, car Ghilgal ira en exil et Béthel deviendra une ruine.
6 "Dirchou éte Hachém vi'hiyou, Recherchez-Moi et vous vivrez!"Recherchez Hachém et vous vivrez! Autrement il fera éclater dans la maison de Joseph comme un feu qui dévore, sans que Béthel ait personne pour éteindre.
7 Ils changent le droit en plante vénéneuse et foulent aux pieds la justice.
8 Celui qui a créé Kima (les Pléiades) et Késsil (l'Orion), qui transforme les ténèbres profondes en aube matinale et fait succéder au jour la nuit sombre, qui appelle les eaux de la mer et les répand sur la surface du sol Hachém est son nom.
9 C'est lui qui déchaîne la ruine sur les puissants, la ruine qui fond sur les forteresses.
10 Ils haïssent celui qui [les] morigène aux portes, et ont en horreur quiconque parle avec intégrité.
11 Eh bien! c'est parce que vous piétinez le pauvre et lui prenez un tribut sur son blé, que vous vous bâtissez des maisons en pierres de taille: vous n'y habiterez point! Vous vous êtes planté de belles vignes: vous n'en boirez pas le vin!
12 Car je le sais bien: nombreux sont vos péchés, énormes vos crimes. Vous persécutez le juste, acceptez des présents pour léser aux portes le droit des indigents.
13 C'est pourquoi l'homme prudent se tait en ce temps-ci, car c'est un temps de malheur.
14 Recherchez le bien et non le mal, afin que vous viviez! Alors seulement Hachém, Hachém-Tsévaote, sera avec vous comme vous le dites.
15 Haïssez le mal, aimez le bien et faites prévaloir le droit aux portes. Peut-être alors Hachém, Hachém-Tsévaote, prendra-t-il en pitié les débris de Joseph.
16 En vérité, ainsi parle Hachém, Hachém-Tsévaote, Hachém: "Sur toutes les places ce seront des lamentations, dans toutes les rues on s'écriera: "Hélas! Hélas!" On conviera les laboureurs au cortège funèbre, aux démonstrations de deuil ceux qui savent des complaintes.
17 Dans tous les vignobles on mènera le deuil, quand je passerai au milieu de toi, dit Hachém.
18 Malheur à qui désire voir le jour de Hachém! Que peut être pour vous le jour de Hachém? Ce sera un jour de ténèbres, non de lumière.
19 Ce sera comme quand un homme fuit devant un lion, se trouve face à face avec un ours, entre dans la maison, s'appuie contre le mur et qu'un serpent le mord.
20 Bien sûr, le jour de Hachém sera ténèbres et non lumière, il sera sombre et sans lueur.
21 Je hais, j'ai en dégoût vos fêtes, je ne prends nul plaisir à vos assemblées.
22 Quand vous m'offrez des holocaustes et des oblations, je ne les agrée point; je n'ai point de regard pour votre tribut d'animaux gras.
23 Faites-moi grâce du bruit de vos cantiques, que je n'entende plus le son de vos luths!
24 Mais que le bon droit jaillisse comme l'eau, la justice comme un torrent qui ne tarit point!
25 Est-ce donc que vous m'avez présenté sacrifices et oblations au désert, durant quarante années, ô maison d'Israël?
26 Mais vous emporterez Siccout, votre roi, Kiyoun, votre idole, l'Etoile de votre Dieu que vous vous êtes confectionné.
27 Et je vous exilerai bien au-delà de Damas, dit Celui dont le nom est Hachém, Hachém-Tsévaote."

Chapitre sixième:

1 Malheur à vous, qui vous croyez en sécurité à Sion, et à vous, si pleins de quiétude sur le mont de Chomrone (Samarie), qui formez l'élite de la première des nations et attirez à vous la maison d'Israël!
2 Passez donc à Calné et regardez; de là, rendez-vous à Hamath-Rabbah (la-Grande), puis descendez à Gath-Pélichtim (au pays des Philistins): sont-ils plus prospères que ces royaumes-ci, leur territoire est-il plus considérable que le vôtre?
3 Vous vous imaginez reculer le jour du malheur et vous avancez le règne de la violence!
4 Couchés sur des lits d'ivoire, étendus sur leurs divans, nourris d'agneaux choisis dans le troupeau, de veaux mis à l'engrais,
5 fredonnant au son du luth, comme David inventant à leur usage des instruments de musique,
6 ils boivent du vin à même les amphores, se frottent d'huiles de choix et ne s'affligent guère du désastre de Joseph!
7 C'est pourquoi, tantôt, ils s'en iront en tête des déportés; alors c'en sera fini des chants bruyants de ces voluptueux.
8 "Le Seigneur a juré par lui-même, c'est la parole de Hachém Hachém-Tsévaote: Je déteste l'orgueil de Jacob, je hais ses palais, je livrerai donc en proie la ville et ce qu'elle renferme.
9 Que s'il reste dix hommes dans une maison, ils mourront.
10 Et quand le proche parent, chargé de l'incinération, emportera [le corps] afin de débarrasser la maison des ossements, il demandera à celui qui se trouve au fond de l'appartement: "Y a-t-il encore quelqu'un?", et l'autre répondra: "Non, personne!" et ajoutera: "Silence!" car ce ne sera pas le moment de prononcer le nom de Hachém."
11 En vérité, Hachém donne des ordres: il fera tomber en ruines les grandes maisons et mettra en morceaux les petites.
12 Est-ce que les chevaux courent sur le roc? Le laboure-t-on avec des bœufs? Mais vous, vous avez changé le bon droit en poison, et l'œuvre de la justice en plante vénéneuse.
13 Vous trouvez votre joie dans ce qui est néant, vous dites: "N'est-ce pas grâce à notre énergie que nous avons conquis la puissance?"
14 Eh bien! Me voici, suscitant contre vous, maison d'Israël, dit l'Eternel, Hachém-Tsévaote, un peuple qui vous serrera de près dès la région de Hamath jusqu'au Na'hal haâravah (le torrent de la Plaine).


Septième chapitre

1 Voici ce que me montra le Seigneur Hachém dans une vision: il était occupé à créer des sauterelles, dans la saison où le regain commence à pousser, le regain venant à la suite de la fenaison du roi.
2 Quand elles eurent achevé de dévorer l'herbe des champs, je m'écriai: "Seigneur Hachém, de grâce, pardonne! Comment Jacob pourrait-il subsister? II est si chétif!"
3 Hachém se laissa fléchir en cette occurrence: "Cela ne sera pas!" dit Hachém.
4 Voici ce que me montra le Seigneur Hachém dans une vision: il proclamait, le Seigneur Hachém, le châtiment par le feu; celui-ci dévorait les profondeurs de l'abîme, puis il dévorait la campagne.
5 Je m'écriai: "Seigneur Hachém, de grâce, arrête-Toi! Comment Jacob pourrait-il subsister? II est si chétif!"
6 Hachém se laissa fléchir en cette occurrence: "Cela aussi ne sera pas!" dit le Seigneur Hachém.
7 Voici ce qu'il me fit voir: le Seigneur était debout sur un mur bien aligné, tenant un niveau en sa main.
8 Hachém me dit: "Que vois-tu, Amos?" Je répondis: "Un niveau." Le Seigneur reprit: "Je vais passer le niveau au milieu de mon peuple Israël, je n'aurai plus d'indulgence pour lui.
9 Ruinés seront les hauts-lieux d'Isaac, détruits les sanctuaires d'Israël, et je me dresserai contre la maison de Jéroboam avec le glaive."
10 Alors Amatsiah, prêtre de Béthel, envoya à Jéroboam, roi d'Israël, le message que voici: "Amos conspire contre toi, en pleine maison d'Israël; ce pays n'est pas en état de supporter tous ses discours.
11 Car voici ce qu'a dit Amos: Yaraveam (Jéroboam) périra par le glaive, et Israël ira en exil, chassé de son territoire."
12 Puis Amatsiah dit à Amos: "Voyant, va-t-en! Hâte-toi de retourner en la terre de Juda; là mange ton pain et là fais le prophète.
13 Mais à Béthel tu ne saurais continuer à prophétiser; car c'est un sanctuaire royal et un établissement de la dynastie."
14 Amos répondit à Amatsiah: "Je ne suis, dit-il, ni prophète ni fils de prophète, je suis un simple pâtre et un pinceur de sycomore.
15 Mais Hachém m'a pris de derrière le troupeau, et Il m'a dit: Va, prophétise à mon peuple Israël!
16 Or, maintenant, écoute la parole de Hachém: Tu dis, toi: Tu n'as pas à prophétiser contre Israël, ni à te répandre en discours contre la maison d'Isaac.
17 Eh bien! Ainsi parle Hachém: Ta femme se prostituera dans la ville, tes fils et tes filles tomberont sous le glaive, ton domaine sera partagé au cordeau, tandis que toi, tu mourras sur un sol impur, et qu'Israël ira en exil, chassé de son pays."

Huitième chapitre:

1 Voici ce que me montra le Seigneur Hachém dans une vision: II y avait là un panier de fruits mûrs.
2 Il me dit: "Que vois-tu, Amos?" Je répondis: "Un panier de fruits mûrs. La moisson, me répliqua Hachém, est arrivée pour mon peuple Israël; Je n'aurai plus d'indulgence pour lui.
3 En ce jour, dit Hachém, les chants du palais seront des lamentations; nombreux seront les cadavres, on les jettera de toutes parts, sans souffler mot."
4 Ecoutez ceci, ô vous qui grugez les nécessiteux et tendez à supprimer les pauvres du pays!
5 Vous dites: "Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous reprenions notre commerce, et le Chabbate, pour que nous ouvrions nos magasins de blé? Nous ferons l'êpha plus petite, le sicle plus grand, et frauderons avec des balances trompeuses.
6 Nous achèterons les indigents pour de l'argent, les malheureux pour une paire de sandales; nous mettrons en vente jusqu'aux déchets du blé."
7 Hachém a juré par la Gloire de Jacob : "Certes, jamais Je n'oublierai aucun de leurs actes! "
8 N'est-ce pas assez pour que la terre tremble, et que tous ses habitants soient en deuil? Pour qu'elle se soulève tout entière comme le Nil, qu'elle se gonfle puis s'affaisse comme le fleuve de l'Egypte?
9 En ce jour-là, dit le Seigneur Hachém, Je donnerai ordre au soleil de se coucher en plein midi, et je ferai la nuit sur la terre en plein jour.
10 Je changerai vos fêtes en deuil et tous vos chants en complaintes, Je mettrai le cilice sur tous les reins, la calvitie sur toutes les têtes. J'infligerai à ce pays comme un deuil pour un fils unique, l'avenir qui l'attend sera comme un jour d'amertume.
11 Voici, des jours vont venir, dit le Seigneur Hachém, où J'enverrai de la famine dans le pays: ce ne sera ni la faim demandant du pain ni la soif de l'eau, mais le besoin d'entendre les paroles de Hachém.
12 Alors on sera errant d'une mer à l'autre et du Nord au Levant, on se répandra partout pour chercher la parole de Hachém, et on ne la trouvera pas.
13 Ce jour-là, les belles vierges et les adolescents tomberont en défaillance par l'effet de la soif.
14 Ceux qui jurent par le péché de Chomrone (Samarie) et disent: "Vive ton Dieu, ô Dan! Vive le chemin qui conduit à Bersabée!" Ceux-là tomberont pour ne plus se relever.


Neuvième chapitre:

1 Je vis le Seigneur debout sur l'autel, il dit: "Frappe sur le chapiteau, pour que les linteaux soient ébranlés, et brise-les sur leur tête à tous. Leurs descendants, je les ferai périr par le glaive; pas un seul d'entre eux ne parviendra à fuir, personne ne pourra échapper.
2 Quand ils pénétreraient par effraction dans le Cheol, Ma main les en arracherait, quand ils monteraient au ciel, Je les en précipiterais.
3 S'ils se cachaient sur le sommet du Carmel, je me mettrais à leur recherche pour les en enlever, s'ils voulaient se dérober à mes yeux au fond de la mer, là même Je donnerais ordre au serpent de les mordre.
4 S'ils s'en allaient en captivité devant leurs ennemis, là aussi je commanderais le glaive pour les égorger. Je dirigerai les regards sur eux, pour leur malheur, non pour leur bien."
5 Le Seigneur, Hachém-Tsévaote, Il effleure la terre et elle entre en fusion, tous ses habitants sont en deuil; elle se soulève tout entière comme le Nil et s'affaisse comme le fleuve de l'Egypte.
6 Il a bâti dans les cimes sa demeure sublime et appuyé sa voûte sur la terre; Il appelle les eaux de la mer et les déverse sur la surface du sol. Hachém est son nom.
7 N'êtes-vous pas pour moi comme les béné Kouchiim (fils de l'Ethiopie), ô enfants d'Israël? dit le Seigneur. N'ai-je pas fait émigrer Israël du pays d'Egypte comme les Félichtiim (Philistins) de Kaftor et les Aram (les Araméens) de Kir?
8 Certes, les regards du Seigneur Hachém sont fixés sur ce royaume coupable, Je l'extermine de dessus la face de la terre. Toutefois je ne veux pas exterminer complètement la maison de Jacob, dit Hachém.
9 Mais voici ce que J'ai décrété: Je secouerai parmi tous les peuples la maison d'Israël, comme on secoue le crible, sans qu'un seul grain tombe à terre.
10 Périront [seuls] par le glaive tous les pervers d'entre mon peuple, ceux qui disent: "Le malheur ne saurait nous approcher ni nous surprendre."
11 En ce jour, Je relèverai la tente caduque de David, J'en réparerai les brèches, J'en restaurerai les ruines, Je la rebâtirai [solide] comme au temps jadis,
12 en sorte qu'ils recueilleront l'héritage des derniers Edom (Iduméens) et des autres nations, eux qui ont été désignés d'après mon nom, dit l'Eternel, qui accomplira tout cela.
13 Voici, des jours vont venir, dit Hachém, où le laboureur se rencontrera avec le moissonneur, celui qui foule le raisin avec celui qui répand les semences. Les montagnes ruisselleront de moût et toutes les collines deviendront liquides.
14 Je ramènerai les captifs de mon peuple Israël: ils restaureront leurs villes détruites et s'y établiront, planteront des vignes et en boiront le vin, cultiveront des jardins et en mangeront les fruits.
15 Je les replanterai dans leur sol, et ils ne seront plus déracinés de ce sol que Je leur ai donné, dit Hachém, ton Dieu."





Nous pouvons et devons maintenant comprendre quelles sont les deux formes de sincérité de la "téchouva-retour" qui étaient en jeu à Pourim pour tout le peuple représenté par l'aventure dramatique d'Esther et de Mordékhaï:
- la sincérité dans l'application de la Torah et de sa morale, et ne pas se contenter de la réalisation de rites religieux ou de prières;
- la sincérité effective qui est alors d'aller vivre cela sur la terre du Saint béni soit-il. Et non plus de rester séjourner en galout, en diaspora, en exil.

Le Roi de rois, dirigeant de Perse dit au nom de D.ieu à Esther qu'elle a à accéder à la moitié de malkhout, la moitié de la "royauté" comme lui: cela ne voulait pas dire seulement la royauté en Perse mais la royauté totale qui est celle du Roi des rois, le D;ieu de la Torah. Et il rédigea alors le décret qui est mis en valeur unique dans toute la Bible: à la dernière page pour que nul ne l'oublie: "Moi dit-il je vous donne l'ordre au nom de D.ieu que vous rentriez à Jérusalem, et j'ordonne à tous les peuples de le respecter".

Lisez ce texte et méditez-le: à toute la dernière page de la Bible. On ne peut plus réduire la préparation de la fête de Pourim à une commémoration des multiples persécutions juives et de son sauvetage, ni à une campagne de prière ou de jêune, ou de rectification morale abstraite. Cela doit aller jusqu'à la réalisation de l'ordre divin donné par la bouche du Roi de Perse et inscrit dans la Bible. Sinon, on ne fait de Pourim qu'un carnaval absurde  et sacrilège.

Pourim, c'est le voeu que notre coeur s'ouvre enfin à la Torah, que tout notre être soit un coeur.
Alors nous comprendrons que la dernière phrase de tout le Tanakh est une phrase allant du coeur de D.ieu (si on peut dire) à notre coeur, et nous l'entendrons sans discuter, par le coeur comme le jour où un amour est ressenti avec évidence:

"Mi-vakhém mikol-âmo, Hachém Elohav îmo véyaâl.
S'il est parmi vous quelqu'un qui appartienne à Son peuple, que Hachém son D.ieu soit avec lui, et qu'il monte".
La phrase est radicale et sans obscurité, et dite depuis la terre de Pourim.
Sans cette écoute par le coeur (sens du Chémâ Israël), nous ne sommes pas face à la Torah.
On ne peut pas résister aux mots de cet amour.

C'est ce que nous dit aussi la dernière phrase du Cantique des Cantiques:

"Béra'h, dodi, oudémé-lékha litsvi o léôfér haayalim âl haré vésamim.
Fuis mon bien-aimé, et sois semblable au cerf ou au faon des biches sur les montagnes parfumées".
C'est cela la vérité de la Torah.
Les prospectus des agences de voyages pour aller passer des vacances en Israël au lieu d'aller à Marrakech ou à Tignes ou aux Canaries, sont peu de chose en comparaison de la fuite vers cet amour proposé.
Ecoute-le donc, Israël!
Ce ne sont pas mes idées, c'est vraiment la Torah d'Israël et les Sages qui nous la transmettent.

Aux siècles passés, alors que les conditions de transport et de vie économique et de persécution étaient énormes, les plus grands Sages d'Israël ont compris cela et l'on réalisé et sont partis vers la terre d'Israël y vivre: Maïmonide le Rambam, le Rambane, le Ramhal, Ribbi Yossef Caro le rédacteur du Choulhan Aroukh, le Ari, Ribbi Yaâqov Abouhatseira, etc. Il n'est pas besoin de discutailler avec des petits qui se justifient après que les plus hautes autorités ont ainsi donné l'exemple dans leur vie, en droiture. Ils n'ont pas dit: je prépare les autres à partir, ils ont réalisé, pour notre exemple. C'est ainsi qu'il ont servi le peuple véritablement. C'est tout cela le vrai retour de Pourim.

 


 

 


Pages du site Modia à lire en complément:

Pourim:
1.
Préparons la fête très importante de Pourim:
Etudions-la sur cette page et surtout enseignons là autour de nous, la plupart ne connaissent pas toutes ces précisions si riches
.

2. Une page historique vraiment extraordinaire sur l'histoire de la Perse au temps d'Esther: ici.
Autre page: comprendre ce qu'est l'Iran.
Et en anglais: ici.

3. Découvrez ici les enseignements de l'histoire en ce nouveau mois juif:
Adar qui est le mois de la joie, et découvrez les rites de chaque jour avec leur sens, les vies des Sages, etc. Et très belles photos.


Prophètes:
Ici, un commentaire sur tous les enseignements du mot "Eikha"
("Hélas"... qui ouvre ce texte) dans tout le Tanakh (la Bible). Il nous apprend à communiquer, entendre,réussir la relation et ne pas détruire inéluctablement

La haftarah et ses prophètes.
Le livre du prophète Isaïe et comment il nous éclaire aujourd'hui.

- Les tombes des prophètes juifs en Iran et Irak
Etude vitale sur le Cantique des Cantiques
Le Pérek chira.



Histoire contemporaine:

Iran-Israel: se comprendre mieux
version anglaise: ici

Une initiative pour la paix entre l'Iran et Israël

Connaître nos voisins d'Israël, et nous respecter vraiment. A l'exemple du Sanhédrine.

- Election de l'oiseau national d'Israël et comparaison de ses sources juives avec la tradition musulmane, et dans l'amitié spirituelle séculaire depuis Esther et Cyrus avec l'Iran


- Trahison historique: L'antique synagogue de Jéricho.



 

 










 

Textes et informations
Copyright Dufour
 

Toutes les images du site sont des photos personnelles de l'auteur.
sauf quelques rares images précisées qui sont copyright externe autorisé.